Gwenaelle Persiaux - PSYCHOLOGUE

 Consulter pour son enfant

Les raisons qui peuvent amener les parents à aller consulter un psy pour leur enfant sont diverses : difficultés scolaires, problèmes de sommeil, d’alimentation, de pipi au lit, manifestations physiques telles que l’eczéma ou des douleurs répétées et non expliquées par le médecin, anxiété excessive, phobies, agressivité, isolement et repli sur soi, difficultés de concentration à l’école…


Comment le présenter aux enfants ?

"Quand tu as des soucis, à l'école, à la maison, avec tes copains, tes parents, tes frères et sœurs, quand tu as l'impression que rien ne marche [...], tes parents peuvent souhaiter t'emmener voir quelqu'un, dont ils attendent une aide pour toi, comme pour eux. Il arrive que ce soit les enfants eux-mêmes, surtout lorsqu'ils sont un peu grands, qui demandent à rencontrer quelqu'un pour parler" (Extrait du livre: Papa, maman, pourquoi je dois aller chez le psy? par Fanny Cohen Herlem). Il est important de dire à l’enfant que je ne suis pas un médecin, qu’il n’est pas malade, et que je ne suis pas non plus une institutrice ou un professeur qui l’évalue et attend des résultats de sa part.


Une psychothérapie avec un enfant ne se déroule pas de la même manière qu’avec un adulte. D’une part, parce qu’il y a, sauf exception rare, des parents qu’il s’agit de rencontrer et d’écouter car ce sont eux qui connaissent le mieux leur enfant et pourront l’aider au mieux. Et d’autre part, parce l’enfant s’exprime rarement par des mots mais bien davantage par des intermédiaires comme le dessin ou le jeu. Personnellement, j’utilise aussi souvent les marionnettes qui sont des porteurs de messages sécurisants et inspirants pour les enfants.  


Enfin dans mon travail avec les enfants, je m’inspire beaucoup des outils de communication parents-enfants de Faber-Mazlish (« Parler pour que les enfants écoutent. Ecouter pour que les enfants parlent ») qui permettent une approche sensible et respectueuse de l’enfant.

Consulter pour son adolescent

Les signes qui amènent à consulter pour un adolescent sont principalement : une baisse des résultats scolaires, une agressivité soudaine, des pleurs répétés, des angoisses, une rupture de la communication, des troubles alimentaires,...

Comment le proposer à l’adolescent ?
Pour un adolescent, il est parfois plus facile de parler de ce qui le tracasse à une personne neutre plutôt qu’à ses parents avec qui les relations à cette période charnière sont souvent difficiles. Vous pouvez ainsi lui expliquer que le psy est quelqu’un qui pourra l’aider sous le sceau du secret professionnel. Je pourrai l’aider à comprendre ce qui lui arrive et surtout à trouver ensemble des solutions pour aller mieux. Il est important de lui préciser qu’il ou elle peut y aller une fois pour voir comment cela se passe, puis décider de poursuivre ou non. L’adolescent doit se sentir en confiance avec moi : s’il ou elle ne se sent pas à l’aise, il s’agit de trouver quelqu’un d’autre avec qui il ou elle aura plus d’atomes crochus.

Une psychothérapie avec un adolescent consiste à mettre en mots un mal-être lié souvent à une recherche d’identité. Les entretiens permettent d’échanger sur ses difficultés et ses appréhensions, à y mettre du sens et à élaborer ensemble des stratégies pour se sentir mieux dans le présent et le futur.

Dans mon travail avec les adolescents, je peux utiliser des outils adaptés comme des jeux spécifiques ou l’arbre généalogique. Mais le plus souvent un adolescent a avant tout besoin d'un dialogue sincère et authentique avec un adulte autre que ses parents ou ses professeurs. 

Outil gratuit et accessible à tous

Créer un site web

Consulter pour soi, adulte.

Quand consulter un psychologue ?
-  Certains événements  peuvent intervenir dans notre vie et provoquer en nous des bouleversements, des émotions fortes, des questionnements : rupture, deuil, divorce, maladie, changement professionnel, grossesse, naissance, perte d’autonomie… mais cela peut être aussi des problèmes rencontrés avec son enfant ou son adolescent qui nous laissent démunis.
-  Nous pouvons également traverser des périodes de fragilité ou de tristesse et avoir des difficultés à les surmonter seuls. Certains comportements perturbent alors notre quotidien : colères, difficultés sexuelles, angoisses, insomnies, repli sur soi, inscription dans une dépendance…
-  Enfin nous pouvons ressentir l’envie de se poser et de faire un point sur notre vie, ou plus simplement le désir de se connaître mieux.

Chaque psychothérapie est différente et s’adapte à la demande de la personne. Dans tous les cas, les entretiens que je propose permettent à la personne d’être écoutée dans sa souffrance avec un regard bienveillant et respectueux pour être ensuite accompagné vers le changement et le mieux-être. La personne peut alors retrouver ses ressources, recréer des liens, mettre en œuvre des solutions créatives et retrouver un regard positif sur elle-même et le monde.

Il peut arriver qu’une personne, après avoir terminé une thérapie brève centrée sur un problème précis, souhaite continuer un travail d’approfondissement. Nous évoluons alors vers une thérapie plus longue.

Gwenaelle Persiaux - 269 rue du Haut - 69700 Loire-sur-Rhône - 06 62 78 17 62 - gwenaellepersiaux@gmail.com